Vaccins à germes entiers inactivés

Les vaccins inactivés sont composés de microorganismes (virus, bactéries, autres) qui ont été tués par des processus physiques ou chimiques. Ces organismes tués ne peuvent pas provoquer de maladie.

Réponse immunitaire

  • Les vaccins à germes entiers inactivés risquent de ne pas toujours induire une réponse immunitaire et la réponse peut être de courte durée.
  • Plusieurs doses de vaccin à germes entiers inactivés peuvent être nécessaires pour induire une réponse immunitaire suffisante.

Sécurité et stabilité

  • Les vaccins à germes entiers inactivés ne présentent aucun risque d'induire la maladie contre laquelle ils protègent car ils ne contiennent pas de composants vivants.
  • Ils sont considérés comme étant plus stables que les vaccins vivants atténués.

Les réactions indésirables rares et sévères de ces vaccins sont évoquées dans le tableau suivant. La fréquence des réactions indésirables donne une idée de la probabilité faible ou élevée d’un événement indésirable. Lisez également les Commentaires pour comprendre les détails supplémentaires concernant le contexte des événements indésirables.

Réactions indésirables associées aux vaccins à germes entiers inactivés

  Vaccin Réactions indésirables rares et sévères Fréquence Commentaire
Anticoquelucheux à germes entiers30 Les pleurs prolongés et convulsionsConvulsionActivité électrique incontrôlée dans le cerveau, entraînant spasmes, signes physiques, pensés confuses, ou une combinaison de symptômes. sont peu courants moins de 1 % Les réactions indésirables mineures comme une rougeur et un gonflement au niveau localLocal (ou localisé)Limité à une partie spécifique de l’organisme., la fièvre et l’agitation, sont très courantes avec les vaccins à germes entiers (10–50 %).
Les épisodes d’hypotonie-hyporéactivité sont rares moins de
0,1–0,2 %
Bien que modérées et de courte durée, ces réactions ont eu une influence sur l'acceptation du vaccin anticoquelucheux à germes entiersVaccin anticoquelucheux à germes entiersPréparation inactivée à base du bacille entier de la coqueluche, utilisée pour vacciner contre cette maladie. dans certaines populations. Tous les vaccins anticoquelucheux à germes entiers (ou DTCVaccin DTCCombinaison d'anatoxines diphtérique et tétanique et d’un vaccin anticoquelucheux dans un vaccin, utilisée pour immuniser contre la diphtérie, le tétanos et la coqueluche. Lorsqu’un vaccin anticoquelucheux acellulaire est utilisé, la combinaison est généralement abrégée en DTCa. Lorsqu’un vaccin anticoquelucheux à germes entiers est utilisé, la combinaison est généralement abrégée en DTCe.) contiennent du sel d’aluminium comme adjuvantAdjuvantAgent pharmacologique (p. ex. sel d’aluminium, émulsions huile-dans-l’eau) qui modifie l’effet d’autres agents, comme un médicament ou un vaccin, mais qui a peu ou pas d’effet direct lorsqu’il est administré seul. Les adjuvants sont souvent utilisés dans les vaccins pour renforcer la réponse immunitaire du receveur à un antigène fourni, tout en limitant au minimum la substance étrangère injectée. et dans certains cas du thiomersalThiomersalLe thiomersal est un conservateur contenant du mercure utilisé dans certains vaccins et autres produits depuis les années 1930. Bien que rien ne prouve que les faibles concentrations de thiomersal dans les vaccins aient eu le moindre effet délétère autre que des réactions mineures comme une rougeur ou un gonflement au site d'injection, en juillet 1999 le US Public Health Service, la American Academy of Pediatrics et les fabricants de vaccins ont décidé d’un commun accord que le thiomersal devait être réduit ou supprimé des vaccins par mesure de précaution. Aujourd’hui, tous les vaccins infantiles habituellement recommandés et fabriqués pour le marché américain sont dépourvus de thiomersal ou en contiennent à l’état de trace uniquement. comme conservateur.
Vaccin antipoliomyélitique inactivé29 Aucune connue De nombreux pays à revenu élevé sont passés du VPO au VPI, car ce dernier est considéré comme étant plus sûr. Le VPI est plus onéreux que le VPO et se présente sous forme injectable. De nombreux pays à revenus faible et intermédiaire utilisent le VPO.

Question

Laquelle des affirmations ci-dessous est fausse ?

A. Les vaccins à germes entiers inactivés contiennent des agents pathogènes « tués ».
B. Les vaccins à germes entiers inactivés peuvent être considérés comme étant plus sûrs que les vaccins vivants, notamment quand ils sont utilisés au sein de groupes vulnérables (personnes immunodéprimées).
C. Les vaccins à germes entiers inactivés peuvent être considérés comme étant plus efficaces que les vaccins vivants.
D. Les vaccins inactivés ne doivent pas être considérés comme inefficaces - le calendrier vaccinal prévoit plusieurs doses pour garantir une bonne réponse immunitaire du patient.

Réponse

La réponse C est fausse.

  • Les vaccins inactivés peuvent être considérés comme étant plus sûrs que les vaccins vivants, toutefois, ils ont une efficacité réduite. Les vaccins inactivés ne doivent pas être considérés comme inefficaces – le calendrier vaccinal prévoit plusieurs doses pour garantir une bonne réponse immunitaire du patient.
  • En revanche, il ne faut pas considérer que les vaccins vivants ne sont pas sûrs – ils sont généralement produits dans des conditions où la qualité est soigneusement vérifiée, ce qui garantit leur sécurité. Il est important d'avoir du personnel de santé qualifié capable de trier les patients en fonction des contre-indications du vaccin.