Sources d’information

Le manque d’information,  des informations inexactes ou induisant en erreur quant à la sécurité des vaccins augmentent le risque d’ébranler la confiance du public dans les spécialistes de la santé, les programmes de vaccination et les gouvernements, ce qui nuit à la protection de  la santé. L’OMS estime que deux millions de vies supplémentaires pourraient être sauvées chaque année par une utilisation efficace des vaccins facilement accessibles.

Renseignez-vous sur les différentes sources d’information existant dans votre pays. Même dans les sites ruraux éloignés des pays en développement, les connaissances, attitudes et croyances de la population à l'égard de la sécurité des vaccins sont influencées par un éventail toujours plus large de sources d'information. Passez votre souris sur les images pour voir ce que peuvent être les principales sources d’information.

Publications, par ex. journaux, brochures, affiches. Les journaux varient en termes de couverture des sujets, politiques et qualité de la présentation des informations. Les articles doivent être rédigés en pensant au public cible et dans le ou les langage(s) adapté(s). L’école locale ou le lieu de culte peut avoir le matériel nécessaire pour visionner un enregistrement. Les messages sur les téléphones mobiles (vocaux, images et textes) étant très utilisés dans de nombreux pays, tout le monde peut diffuser largement et rapidement des informations positives ou négatives. Au niveau local, les agents de santé, centres de santé, hôpitaux, etc. connaissent leurs communautés et leurs inquiétudes et ont un rôle essentiel à jouer en matière d’écoute et d’explication. Les campagnes d’éducation sanitaire facilitent l’apprentissage en utilisant un langage et des techniques adaptés. Des spécialistes d’organismes de santé régionaux ou nationaux,  d’associations caritatives, d'hôpitaux, etc. communiquent et expliquent la politique et les procédures. Les gouvernements, les autoritaires sanitaires, les organisations internationales (par ex. l’OMS, l’UNICEF, l’Alliance GAVI), les universités et les fabricants de vaccins peuvent fournir des ressources en ligne et des réseaux de communication  accessibles à partir d’ordinateurs ou de téléphones mobiles à la maison, au travail ou dans la communauté. Les dirigeants religieux et/ou communautaires ont souvent un rôle important en matière de communication : recevoir, examiner et diffuser les informations, souvent avec l’autorité qui va de paire avec leur rôle dirigeant. Parents, tuteurs et personnes vaccinées ayant une expérience personnelle des services de vaccination peuvent parler de leur expérience et de leurs inquiétudes. Il peut y avoir une radio ou télévision dans un centre communautaire si les foyers sont peu équipés. Les programmes peuvent être locaux, nationaux ou internationaux, que ce soit l’origine ou les thèmes abordés.

Question

Sélectionnez ci-dessous les sources d’information en ligne qui peuvent vous aider en tant que responsable de la vaccination à échanger facilement des informations avec vos collègues et le public sur la sécurité des vaccins et de la vaccination.

Facebook Wikipedia
Twitter Site web
Blogs Bulletins

Réponse

Toutes les réponses ci-dessus sont correctes.

Les outils utiles incluent des discussions sur les réseaux sociaux, p. ex. Facebook, Twitter ; les blogs (site Web sur lequel un internaute [membre du public, journaliste ou spécialiste] tient une chronique personnelle ou consacrée à un sujet particulier) ; ou Wikipedia, l’encyclopédie en ligne, dont le contenu est librement créé par les contributeurs du monde entier.

Toutes ces formes de communication peuvent être exploitées pour diffuser des messages de santé corrects sur la sécurité des vaccins et contrecarrer des informations fausses ou néfastes pour la santé suscitant une inquiétude au niveau local ou national.

Si Internet est une mine d'informations utiles sur divers sujets, il contient également des sites web de qualité douteuse. De nombreux sites web contiennent des informations scientifiques sur la sécurité des vaccins. D'autres fournissent des informations mensongères, qui peuvent susciter des craintes injustifiées, en particulier chez les parents et les patients. Sur le site du Réseau pour la sécurité des vaccins de l'OMS, vous trouverez des sites fournissant des informations sur la sécurité des vaccins qui respectent les bonnes pratiques en matière d'information.

Si vous cherchez des informations sur la sécurité des vaccins pour diffuser dans votre pays ou votre région, pensez aux conseils du Comité consultatif mondial de la sécurité vaccinale (GACVS) sur la façon d’identifier les bonnes pratiques en matière d’information pour les sites web sur la sécurité des vaccins.