Sécurité des vaccins dans
les programmes de vaccination

Dans la phase pré-vaccinale, la morbidité et la mortalité dues aux maladies infectieuses aujourd'hui évitables étaient élevées. Étant donné que les vaccins n'existaient pas, il n'y avait pas d'événements indésirables. La phase pré-vaccinale dans le graphique (PHASE 1) correspond à la phase avant l’introduction des vaccins.

Potential stages in the evolution of an immunisation programme
Phases potentielles dans l'évolution d'un programme de vaccination

Diagramme adapté de Chen RT et al. The Vaccine Adverse Event Reporting System (VAERS). Vaccine, 1994: 12(6):542–550.

Dans la PHASE 2, après l'introduction d'un vaccin efficace pour prévenir une maladie, une augmentation de la vaccination entraîne une baisse de l'incidenceIncidenceNombre de cas nouveaux (p. ex. d’une maladie, d’événement indésirable) survenant dans une population définie sur une période donnée, souvent un an. de cette maladie, mais parallèlement, les manifestations postvaccinales indésirables (MAPI), réelles ou perçues, peuvent devenir un problème majeur. Paradoxalement, c'est justement lorsque les bénéfices du vaccin sont les plus évidents et la couverture vaccinale la plus élevée que les préoccupations concernant la sécurité des vaccins ont plus de risque d'augmenter chez le grand public.

Cette attention accrue pour les MAPI, souvent intensifiée par la couverture médiatique d'un ou plusieurs cas signalés, peut entraîner :

Face à la réapparition de la maladie ou la disponibilité d'un autre vaccin, le public accepte de nouveau la vaccination contre la maladie, ce qui se traduit par des couvertures vaccinales de nouveau élevées et la réduction de la maladie aux niveaux faibles précédents (PHASE 4).

Pour les maladies évitables par la vaccinationMaladies évitables par la vaccinationMaladies pour lesquelles il existe des vaccins qui confèrent une protection partielle ou totale. comme la varioleVarioleAffection très contagieuse aiguë, souvent fatale, due au virus variolique, qui se caractérise par une forte fièvre et des douleurs, suivie d’une éruption soudaine de boutons qui forment des cloques, du pus et des cicatrices gaufrées. Elle a été déclarée éradiquée par l’Assemblée mondiale de la Santé en 1980. qui peuvent être éradiquées, l'usage de vaccins peut être interrompu, éliminant ainsi le risque d'événement indésirableÉvénement indésirableTout événement médical fâcheux pouvant apparaître pendant un traitement avec un produit pharmaceutique mais qui n’a pas nécessairement de lien causal avec le traitement. lié à son utilisation (PHASE 5). Pour s’assurer que le cycle du graphique ne se répète, toute question de sécurité des vaccins nécessite une rapide détection et évaluation, et des efforts d’intervention pour gagner et conserver la confiance du public.

À retenir

Plus une campagne de vaccination est réussie, moins la maladie évitée sera visible pour le public. Étant donné que la maladie originale semble disparaître dans l'esprit du public, l'attention de la population peut se concentrer sur les événements indésirables du vaccin. Une perception erronée du risque des vaccins et la négligence de la menace beaucoup plus importante que représente la maladie originale peuvent entraîner une baisse de l'acceptation du vaccin.

Pour faire en sorte que le public accepte les vaccins en permanence, les mesures suivantes sont essentielles :

  • Surveiller l'incidence des MAPI,
  • Évaluer de façon scientifique les associations probables,
  • Répondre aux risques récemment identifiés liés aux vaccins et,
  • Informer les patients et les parents sur les bénéfices et les risques par le biais d'une personne soignante de confiance avant la séance de vaccination.