Événements indésirables : Fréquence et Gravité

Dans les conditions recommandées, les vaccins ne doivent provoquer aucune réaction indésirable et prévenir totalement l’infection ciblée. Malheureusement, les technologies actuelles ne permettent pas une telle perfection. La solution consiste à minimiser autant que possible les événements indésirables et garantir une utilisation sans danger des vaccins.

Les manifestations postvaccinales indésirables (MAPI) sont classées en fonction de leur cause. Comme vous l’avez appris précédemment, quand une MAPI est due aux propriétés du vaccin, elle est classée comme réaction liée au vaccin ou à un défaut de qualité du vaccin. Les autres catégories sont les réactions liées à une erreur de vaccination, liées à l’anxiété face à la vaccination et les événements fortuits.

Fréquence et gravité des réactions indésirables aux vaccins

Fréquence Survenue chez les personnes vaccinées en pourcentage Gravité des réactions
Très courante ≥10 % Réactions courantes et généralement mineures :
  • Réponse immunitaire partielle au vaccin,
  • Réactions qui disparaissent seules,
  • Exemples :
    • Fièvre,
    • Malaise.
Courante ≥1 % et <10 %
Peu courante ≥0,1 % et <1 % Réactions rares, généralement sévères :
  1. Nécessitent généralement une prise en charge clinique,
  2. Exemples :
    • Réaction allergique grave (ex. anaphylaxie) avec notamment une réaction exagérée à l’antigène ou au composant du vaccin,
    • Réaction spécifique au vaccin, comme l’ostéite due au BCG.
Rare ≥0,01 % et <0,1 %
Très rare <0,01 %

Question

Laquelle des affirmations ci-dessous est fausse :

A. Un événement survenant chez 12 personnes sur 100 est considéré comme très courant.
B. Un événement survenant chez 2 personnes sur 100 est considéré comme courant.
C. Un événement survenant chez 1 personne sur 20 000 est considéré comme très rare.
D. Un événement survenant chez 2 personnes sur 1000 est considéré comme courant.
E. Un événement survenant chez 1 personne sur 9000 est considéré comme rare.

Réponse

La réponse D est fausse.

Un événement survenant chez 2 personnes sur 1000 est considéré comme peu courant.

Veuillez comparer la fréquence et le pourcentage de personnes vaccinées dans le tableau ci-dessus.

Taux de base

Les taux de base des manifestations postvaccinales indésirables dans le monde sont publiés par l’OMS. Ils diffèrent d’un pays à l’autre du fait de différences entre les systèmes de surveillance nationaux. Comprendre les taux de base dans une population particulière permet de surveiller la sensibilité du système de surveillance des MAPI en matière de détection des changements de fréquence des réactions aux vaccins.

Par exemple, comparer le taux de base et le taux observé peut être utile pour déterminer le taux de réaction d’un vaccin (voir graphique).

Fever following vaccination
Exemple : fièvre postvaccinale

Toute augmentation de la fréquence des MAPI devrait vous alerter et vous inciter à vérifier la qualité du vaccin et s’il existe des risques spéciaux dans les populations locales. En outre, il est utile de savoir quand les manifestations postvaccinales peuvent apparaître pour l’investigation et la vérification des cas, comme le Module 4 le décrira.

À retenir

Il est essentiel de connaître les taux de base dans la population pour détecter les changements dans la fréquence des réactions aux vaccins et identifier les tendances préoccupantes, comme les taux signalés par le système de surveillance des MAPI qui sont supérieurs aux prévisions.