Événements fortuits

Classification des MAPI

Les événements fortuits surviennent après une vaccination mais ne sont pas dus au vaccin ou son administration.

Les vaccinations sont normalement programmées durant la petite enfance, lorsque les maladies sont courantes et congénitales ou les affections neurologiques précoces apparaissent. Les événements fortuits sont inévitables lorsque l'on vaccine des enfants, en particulier pendant une campagne de vaccination de masse. Le nombre attendu d’événements fortuits après la vaccination peut être estimé grâce à l’application de l'incidence normale de la maladie et des décès dans ces groupes d'âge ainsi qu’à la couverture vaccinale et la période de vaccination.

Les estimations du Bureau régional de l’OMS pour le Pacifique occidental sont présentées dans le tableau. Par exemple, chaque année en Australie, on peut s'attendre en moyenne à 11 décès d'enfants le lendemain de la vaccination.

L'investigation immédiate d'un événement indésirable sévère attribué à un vaccin, mais sans lien de cause à effet, est essentielle pour :

  • répondre aux préoccupations de la communauté quant à la sécurité des vaccins et
  • préserver la confiance du public dans la vaccination.

Le calcul du taux de base attendu d'un événement indésirable peut être utile pendant son investigation. S’il connaît le taux de base de l'événement, l'investigateur peut comparer les taux attendus et les taux postvaccinaux de ce même événement. L’augmentation, ou au contraire l’absence d’augmentation, du taux postvaccinal peut indiquer si l'événement est réellement dû au vaccin. Avec le taux de base, la mortalité des MAPI qui suit de façon fortuite la vaccination est essentielle pour réagir aux notifications de MAPI.26 De plus amples informations sur ce sujet se trouvent dans ce cours à la page Taux de réactions indésirables.47

Décès fortuits attendus après la vaccination au DTC dans certains pays26

Pays Taux de mortalité infantile pour 1000 naissances vivantes (TMI) Nombre de naissances par an (N) Nombre de décès de nourrissons pendant l'année dans
le mois suivant la vaccination la semaine suivant la vaccination le jour suivant la vaccination
= (TMIxN/12)×nv×ppv = (TMI×N/52)×nv×ppv = (TMI×N/365)×nv×ppv
Australie 5 267 000 300 69 10
Cambodge 69 361 000 5605 1293 185
Chine 18 18 134 000 73 443 16 948 2421
Japon 3 1 034 000 698 161 23
Laos 48 170 000 1836 424 61
Nouvelle-Zélande 5 58 000 65 15 2
Philippines 26 2 236 000 13 081 3019 431

Remarque : Ce tableau est conçu en partant du principe que la répartition des décès est uniforme et que les enfants sur le point de mourir seront encore vaccinés.

nv = nombre de doses de vaccins : supposant ici qu'il s'agit d'un calendrier à trois doses ; 3.
ppv= proportion de la population vaccinée : supposé ici être de 90 % pour chaque dose ; 0,9.

Renseignements complémentaires

Afin de contribuer à l’analyse des événements, l’OMS élabore des fiches d’information sur les taux de réaction aux vaccins. Ces fiches comprennent les taux observés de réactions aux vaccins trouvés dans la littérature scientifique. Voir le document joint pour de plus amples informations.

Question

En fonction des données figurant dans le tableau, combien de décès fortuits de nourrissons (c’est-à-dire sans lien avec le vaccin) pourraient survenir en Chine le lendemain de la vaccination par le DTC ?

A.  C. 
B.  D. 

Réponse

La réponse A est correcte.

  • Le nombre de décès de nourrissons attendus le lendemain de la vaccination par le DTC serait de 2421.

À retenir

Les banques de données pouvant fournir des taux de base utiles de l'incidence des maladies sont essentielles pour l'évaluation de la sécurité des vaccins et pour déterminer si les MAPI ont un lien de cause à effet ou sont fortuites.