Gestion des médias à la suite d'une manifestation postvaccinale indésirable

Lorsqu'une manifestation postvaccinale indésirable grave survient, il est important que des informations exactes soient communiquées dans les médias et que les faits relatifs à cette manifestation ne soient pas dénaturés. En gérant de manière appropriée la réponse des médias aux MAPI, les responsables de la santé peuvent éviter de perdre la confiance du public à l'égard de la vaccination.

Cette étude de cas vous guide à travers la réaction des médias et du gouvernement au décès d'une jeune fille de 14 ans peu après avoir reçu un vaccin contre le papillomavirus humain (HPV) au Royaume-Uni.

Introduction de nouveaux vaccins

L'extraordinaire efficacité des vaccins pour prévenir les maladies infectieuses de l'enfance a constitué une réussite importante et constante en termes de santé publique. Cependant, la tolérance à l'égard des événements indésirables est moindre dans le cas des vaccins car ceux-ci sont administrés à des enfants en bonne santé. Cette situation reflète une appréciation du rapport bénéfices-risques des vaccins différente de celui associé aux médicaments et traitements administrés pour traiter des personnes malades.

Lorsque les programmes de vaccination ont été efficaces et que la crainte des maladies évitables par la vaccination s'est estompée, l'attention du public est davantage attirée par des MAPI rares mais graves.

Une mauvaise gestion des MAPI peut être dommageable pour la confiance du public à l'égard de la vaccination. De ce fait, les taux de vaccination chutent et des maladies évitables font une nouvelle apparition dans des endroits où elles avaient presque disparu.

La couverture médiatique, particulièrement sur Internet, peut rapidement alimenter les craintes du public quant à la sécurité des vaccins. Le gouvernement et les agences responsables doivent apporter une réponse immédiatement et de manière appropriée en fournissant des données exactes, afin de prévenir une perte de confiance à l'égard de la vaccination du fait d’une information erronée sur une manifestation indésirable.

Comme le démontre cette étude de cas, le cas du décès de la collégienne peu après une vaccination n'a jamais atteint un niveau de crise grâce à la gestion immédiate et appropriée de la situation par le Ministère de la santé du Royaume-Uni (United Kingdom Department of Health, UK DH).

À la fin de cette étude de cas, vous serez en mesure :

  • 1d'expliquer comment la réaction des médias à une issue rare, grave et fortuite au cours d'un programme de vaccination constitue un défi pour le gouvernement et d'autres acteurs clés pour maintenir la confiance du public à l'égard de la vaccination,
  • 2d'expliquer la couverture médiatique de cette issue grave et fortuite et la réponse du gouvernement et des autres acteurs clés,
  • 3d'analyser la couverture médiatique de l'événement en termes d'exactitude dans le compte rendu des faits, d'informations détaillées liées à la sécurité des vaccins en général et d'informations obtenues auprès d'un expert des vaccins, et leurs répercussions potentielles sur la façon dont le public perçoit la sécurité des vaccins,
  • 4de comprendre l'importance de la surveillance systématique de la façon dont les nouveaux vaccins sont perçus par le public et d'un plan de communication pour faciliter les contacts avec les médias,
  • 5de décrire les différents types de MAPI,
  • 6d'accéder aux ressources de communication afin de vous préparer à la survenue de MAPI et de réaliser une investigation de ces dernières sans nuire à la confiance du public à l'égard de la vaccination.