Conseils pour l'étude de cas

Vous êtes chargés de surveiller l'incidence des manifestations postvaccinales indésirables (MAPI) dans l'ensemble du pays et de transmettre vos résultats au Ministère de la santé et aux organisations internationales œuvrant dans le domaine de la santé (OMS, UNICEF). Afin de répondre de manière appropriée, vous devez connaître le programme national de vaccination et consulter les sources d'information énumérées dans le Module 5. Vous êtes également chargés d'alerter les fabricants de vaccins et les organismes d'approvisionnement en cas de signes de MAPI associée à un vaccin. Votre position au sein du système de notification des MAPI est présentée dans la case mauve du schéma.

Système de notification des MAPI : République du Reganda

Une campagne de vaccination de masse non sélective contre la rougeole a lieu actuellement au Reganda en riposte à une flambée de rougeole dans le nord du pays, qui a été identifiée en janvier 2011. Le programme a débuté fin février et a pour objectif d'administrer un vaccin antirougeoleux à tous les enfants d'âge préscolaire (9 mois à 5 ans). La plupart des enfants du Reganda ont été vaccinés contre la rougeole (ROR) à l’âge de 9 mois environ. L’actuelle campagne de vaccination est destinée à renforcer l’immunité des enfants qui ont déjà été vaccinés et à conférer une certaine protection à ceux qui n’ont jamais été vaccinés.

Au début de l'étude, vous recevez deux notifications de MAPI effectuées par le responsable régional de la santé de la province de Karoomana, ainsi qu'une notification en provenance de  Weston et une en provenance de Kyogo, à la suite d'une vaccination contre la rougeole.

L'investigation se déroule sur 4 jours. Vous recevrez chaque jour de nouvelles informations et disposerez de plusieurs options. Votre temps est cependant limité. Vous devrez donc choisir les options les plus importantes. Ainsi, vous devrez établir un ordre de priorité pour votre investigation, afin de réunir efficacement les informations auprès de sources accréditées.

À la fin de chaque étape, vous aurez la possibilité de constater vos progrès et, si nécessaire, de revoir l’investigation pour trouver les informations manquantes. Vous serez parfois en mesure de collecter les informations à un stade ultérieur. N'oubliez pas qu'il est primordial d'agir rapidement lorsqu'une MAPI survient.

À la fin de l'étude de cas, vous préparerez un rapport succinct pour le Ministre de la santé (le Dr Meeta Swahami, qui est elle-même immunologiste), en expliquant ce qui s'est passé, les résultats de votre investigation et les mesures que vous avez prises. Ce rapport montre dans quelle mesure vous avez rassemblé correctement les informations pertinentes.

Vous devez prendre des notes au fur et à mesure que vous avancez dans l’étude.

Remarque importante

Ce scénario idéal a été élaboré afin d'illustrer la manière de réagir dans une situation de crise virtuelle. Sachez que ce type de situation est extrêmement rare et que les problèmes liés aux vaccins qui sont décrits ne surviennent généralement pas, grâce à un processus de production méticuleux.