Contre-indications

Une contre-indicationContre-indicationÉtat de santé faisant qu’un traitement ou une intervention, comme l'administration d'un vaccin particulier, est déconseillé. Les contre-indications peuvent être permanentes, comme les allergies connues à un composant de vaccin, ou provisoires, comme une maladie fébrile aiguë. à un vaccin fait référence à un trouble rare chez une personne recevant le vaccin et qui augmente le risque de réaction indésirable grave. Ignorer les contre-indications peut entraîner des réactions évitables. La plupart des contre-indications sont provisoires et le vaccin peut être administré ultérieurement.

La seule contre-indication applicable à tous les vaccins est un antécédent de réaction allergique grave à une dose de vaccin ou un constituant de vaccin. Les précautions ne sont pas des contre-indications, mais des événements ou états de santé à prendre en compte pour déterminer si les avantages du vaccin l’emportent sur les risques. Les précautions mentionnées sur l’étiquette du produit peuvent parfois être prises, à tort, pour des contre-indications, ce qui empêche la vaccination.

Signes de réactions allergiques

Les agents de santé qui administrent les vaccins doivent connaître les signes des réactions allergiques et être préparés à agir immédiatement.

Contre-indications aux vaccins

Vaccin infantile Anaphylaxie après dose précédente ou allergie sévère au composant du vaccin Grossesse Personnes gravement immunodéprimées* Commentaire
BCG28   Pour plus d’informations, consultez le lien suivant : Déclaration du GACVS sur la sécurité du BCG chez les enfants VIH-positifs
DTCe30    
DTCa30      
VPO29  
VPI29     AVERTISSEMENT : allergie à la néomycine.
Rougeole31 L’allergie sévère à la gélatine est une contre-indication au vaccin RORVaccin RORPréparation de virus vivants atténués de la rougeole, des oreillons et de la rubéole dans un même vaccin, utilisée pour immuniser contre ces maladies..
HepB63      
Rotavirus61      
Hib65      
PCV-766      
Fièvre jaune62 AVERTISSEMENT : allergie sévère à l’oeuf.
Contre-indiqué chez les nourrissons de moins de 6 mois.

À retenir

Les véritables contre-indications sont rares. De fausses idées sur leur fréquence peuvent entraîner des occasions manquées de vacciner et réduire la couverture vaccinale, ou inversement augmenter le risque de réactions indésirables ; dans les deux cas, le public a moins confiance dans la sécurité du vaccin.